Panama 2021

Jour 1

Arrivée à l’aéroport, on se dirige vers le comptoir d’air transat. ma partenaire de voyage scanne sa carte d’embarquement et ensuite son sac à dos mais ne dépose pas son sac dans le panier….résultat le panier s’en va et elle essaye d’arrêter le tapis avec son pied… mauvaise idée. La procédure est de prendre le scan et l’approcher du sac et non prendre le sac et l’approcher du scan…hahahaha

On passe la sécurité, je me fais arrêter pour un check point. La dame prendre des prélèvements sur et dans mon sac pour les analyser (Tout est ok). On poursuit et naturellement je sonne au détecteur donc le monsieur prend des prélèvements sur mes mains oufff tout est ok mais tout cela va très vite . 

Nous sommes partis une heure plus tard à cause de gens en retard et leur chien. Durant le vol, j’ai dormi les deux premières heures , un petit film, une autre sieste d’une heure,…ça va vite un vol de 6h.

Arrivée à Panama, nous avons quelqu’un qui nous attend pour nous amener chez budget (location de notre voiture 5330 km – neuve mais pas de power).

Ma partenaire commence comme chauffeur- direction Panama city..une pause pour souper chez Pio Pio (poulet fast food) on a trop faim. On en profite pour changer de conducteur. Le GPS nous amène toujours vers les route secondaire mais on ne l’écoute pas. Quand on décide de l’écouter, mauvaise idée, le chemin est rapidement bloqué par un policier et quelques cônes oranges. Il faut donc dévié de notre route … il nous amène dans des chemins sinueux très très étroit….attention aux chiens , aux véhicules et aux nids de poule sans oublié les taxis fous. Finalement il nous ramène vers l’autoroute ou la route est déviée a sens inverse….eh oui on route sens contraire des flèches mais c’est normal. Sur l’autoroute panamericain, beaucoup de trafic, on voit des trucs bizarres comme se faire couper à 90 degré pour prendre la sortie donc il passe sur le terrain plein ensuite une mini van qui prend la sortie change l’idée alors elle recule pour revenir sur l’autoroute pour nous dépasser….Ma partenaire ne veut absolument pas conduire à Panama City hahaha

Enfin arrivée à Panama House bed and breakfast, deux bières avec des chips pour passer les émotions de cette conduite

Jour 2 

Une nuit de pluie intense, un matin très nuageux, on part à l’aventure. Premier arrêt , Panama viejo (vieille ville)…on  trouve un stationnement et on décide de finir à pied … On ne trouve pas l’endroit, personne nous comprend, il nous dirige vers le site historique de Panama mais il est trop tôt pour visiter… une petite marche de réveil de 4km ça se prend bien. On décide d’aller voir nos autres points d’attraction mais en route le GPS est difficile à suivre serré à droite ou tourner à droite….on se trompe donc ma partenaire me fait faire un UTurn sur l’autoroute et oui sur l’autoroute. Visite du Mirador sur le bord de l’eau, port des pêcheurs, …une belle marche sur le bord de l’eau, ensuite on se lance vers les toits d’église…finalement c’est Panama viejo…rue très étroite, conducteur fou, Nadine au volant oufff j’ai survécu, je suis une panaméenne hahaha. Superbe découverte de la vieille ville, les églises, les parcs, les vielles maisons et les maisons neuves….dîner dans un petit resto , très coquet, une française et un vénézuélien propriétaire qui font de la cuisine bio….Wow coup de cœur sur la soupe….Rouler sur l’estacade mais aucune possibilité d’arrêter pour admirer la vieille ville, le pont du canal de Panama encore aucune possibilité d’arrêter pour le voir mais on trouve un stationnement et on marche le pont check.

On se dirige ensuite au mirador du canal….attention à la circulation, on pensait avoir tout vu et non…. Finalement une longue file, un prix d’entrée trop cher pour voir le canal de haut… on marche et on trouve un petit endroit pour le voir gratuit…contente. Sur le chemin du retour, outch le trafic,…. C’est malade !!!

Retour à l’hébergement , une petite bière pour décompresser du trafic de fou. Une soirée relaxe … on se lève tôt pour une nouvelle direction et de nouvelles aventures 

Jour 3 

Ce matin direction Portobelo (la ville était une des plus importantes d’Amérique durant l’époque coloniale et le port d’où partait la majorité des richesses que l’Espagne embarquait vers l’Europe.

La baie de Portobelo a été découverte par Christophe Colomb au cours de son quatrième voyage, le 2 novembre 1502. Séduit par la beauté et la tranquillité des lieux, il l’a baptisé du nom de « beau port » (portobelo). 

La ville de Portobelo a été fondée le 20 mars 1597

Du xvie au xviiie siècle, Portobelo est l’un des principaux ports pour l’exportation de l’argent. Étant donné l’accumulation de marchandises et de métaux précieux, Portobelo a très vite fait l’objet de tentatives de pillage et été fortifiée en conséquence. 

En 1980, les ruines des fortifications ont été classées au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO au sein de l’ensemble dit des « Fortifications de la côte caraïbe du Panama : Portobelo, San Lorenzo ».)

Une belle route asphaltée avec deux péages , limite de vitesse 110 km/h, un petit détour de 10-12 km car ils ont fermé une sortie pour réparation des fils électriques. Rendu à Sanbanitas, on dévie sur une route de campagne … passe par de mini village (hameau) jusqu’à Portobelo.

Visite de Portobelo : ruines d’un premier fort Santiago, ruines du Fort San Jeronimo, église San Felipe, une petite marche dans le mini village, petites maisons très colorés, le bord de l’eau. 

Ensuite, nous poursuivons pour Porto Lindo, un petit hameau d’environ 850 personnes(2010)

Marche dans le petit hameau , achat au mini market, un succulent souper sur le bord de l’eau et organisation pour notre tour de bateau et le snorkeling pour demain.

Retour  à notre hébergement (hostel wunderbar), on fait la rencontre d’un allemand (ancien marine à la retraite, un conteur absolument hilarant…il raconte, fait les bruits et les mimes … une belle soirée et une belle rencontre.

Jour 4

Petit déjeuner ensuite hop à la plage pour un départ vers l’île Mamey en passant par la piscine naturelle (un bleu turquoise et peu profonde), le tunnel de l’amour (mangrove), un peu de snorkeling à l’île Mamey mais triste de voir les coraux (mort) avec seulement quelques petites espèces de poissons. Repos sur la plage et ensuite on retourne en passant par l’île des singes.

 On se dirige pour portobelo pour la pharmacie mais fermée ensuite nous essayons de trouver un resto sans chance. Nous prenons la route de bouette , bouette et encore de la bouette pour la Marina voir Jean-Paul pour souper malheureusement c’est aussi fermé.

On retourne donc au même resto que la veille et c’est encore très délicieux. A notre arrivée à l’hébergement, nos amis allemands étaient là alors on boit, on chante, on danse, on rit….belle soirée.

Joyeux Noël à tous 

Jour 5 

Départ tôt de Portobelo pour une nouvelle région, El Valle d’Anton (4h de route) plusieurs arrêts photos pour admirer les montagnes, diner à un point de vue magnifique sur la vallée et les montagnes. Une belle randonnée avec beaucoup de bouette (présentement comme c’est la saison des pluies …il pleut un peu ici et là mais pas assez pour nous arrêter hihihi car on a le Soleil le reste du temps). Un 6 km avec un dénivelé de 887 m ouffff les pentes étaient très raides … rendue au premier sommet, on poursuit pour profiter, on redescend de l’autre côté. Je suis descendue comme un crabe, … pour faire un autre sommet, la vue est magnifique (quelques gouttes de pluie, plusieurs arc en ciel, du vent pour nous emporter. Au retour, je suis remontée comme un araignée, on avait l’impression de faire de l’escalade (5.7 hahaha)…le retour difficile avec toute la bouette. Bon, mes gougounes avaient rendus l’âme la première journée et maintenant mes souliers de marches qui se sont déchirés en descendant pour faire de l’aération sur le dessus hahaha. Bière et souper ….soirée tranquille et dodo tôt.

Jour 6

Départ tôt pour se diriger vers Galaca (5h de route avec plusieurs arrêts). Des arrêts photos, un arrêt a un site archéologique El Cano, notre guide parlait seulement espagnol mais elle essayait vraiment de tout nous faire comprendre et nous pouvions comprendre , elle s’excusait de ne pas parler anglais (car elle a déjà étudié à Toronto mais ça fait trop longtemps). Un arrêt dîner dans un nouveau milieu résidentiel car nous n’arrivions pas à trouver un parc malgré toute cette belle forêt.

Arrêt à notre hébergement, on stationne la voiture chez un voisin mais oufff pour se rendre au stationnement, deux tracks pour les roues …il faut bien s’aligner sinon on peut rester pris et endommager la voiture et en pente en plus…hahaha, ensuite nous avons un 20 minutes de randonnée en montant toujours pour arriver à notre hébergement « Lost and found » Regardez le video, vous aurez une bonne idée : https://www.thelostandfoundhostel.com/

Wow, Wow et re Wow….la vue sur les montagnes, le coucher du soleil, la vue sur le volcan Baru….Très bonne idée d’auberge de jeunesse…souper excellent fait par les bénévoles. On fait la rencontre d’une québécoise Sarah …belle rencontre, les gens sont vraiment gentils, …j’adore les auberges de jeunesse avec ce contact humain que nous avions oublié (presque). Préparation pour notre journée de demain, douche chaude hourra car il fait pas chaud en montagnes avec ce vent (18 degré brrrr c’est frais après un 32 degré) on est à environ 1300 m d’altitude !

Bonne nuit 

Jour 7

On commence la journée avec une petite randonnée de 3h environ avec un départ directement de l’hébergement dans la montagne arrière….un arbre gigantesque avec pleins de racines et lianes, une rivière d’eau douce naturellement d’une couleur translucide , un lockout (point de vue) ensuite on revient à l’hébergement pour le dîner. On poursuit notre journée avec le canyon de Galaca et deux autres petites randonnées étaient prévues mais le propriétaire a fermé l’accès car les sentiers n’avaient pas été nettoyé zut de zut. Sur le chemin du retour, encore des arc-en-ciel, une bière pour relaxer avant le souper à l’hébergement mais brrrr le vent est toujours présent. On s’habille et oui avec des bas , des leggings long, un chandail à manche longue et une veste. Un souper préparé par les bénévoles très succulents encore une fois. On va essayer le déjeuner demain …. À suivre . Le vent s’intensifie et la pluie commence … parfait, on a fini notre journée 

Jour 8

Déjeuner crêpes fait par les bénévoles ….miammmm une chance que nous avons pris une assiette pour deux !départ pour Bocas Del Toros…on retourne à la chaleur pour 3 nuits. On voit une jeune fille attendre le bus, on lui demande où elle va et elle va dans la même direction que nous alors on lui propose d’embarquer. Elle est vraiment contente. On fait quelques arrêts photos. On arrête sur le bord de la route quand Angelique voit un paresseux. On ne veut pas qu’il se dirige vers la route alors je trouve un bâton et on l’aide à retourner dans les arbres. On est super contente d’avoir sauvé un paresseux 

Arrivée à Almirante, on laisse la voiture sur le continent pour se rendre à la ville Bocas Del Toro situé sur l’île Colon. Un petit bateau taxi, un trajet d’environ 40 min à se faire brasser le popotin. 

Une fois sur place, un petit arrêt au dive shop LaBuga. Je les avais contacté avant et j’avais eu une réponse et les prix sont plus bas que le autre alors je réserve pour demain. Une marche pour se rendre à notre hostel que nous avons réservés un booking. On ne trouve pas et personne ne connaît. Je laisse mes sacs à ma partenaire et je parcours la rue à la course pour voir plus loin…non rien. Tout le monde nous dirige tous vers l’hôtel Bocas town au lieu de Bocas town hostel et même le centre d’information ne connaît pas (le chauffeur de taxi non plus). Finalement un employé du centre d’informations décide de nous aider et comme il a internet, je lui montre l’hébergement et il pense que cet hébergement portait un autre nom. Hourraaaa on trouve l’endroit en demandant l’ancien nom. Hostel est entièrement rénové et propre pour 20$ la nuit par personne en dortoir.

On s’installe et hop, on va visiter la « main street ». Un souper sur une terrasse sur le bord de l’eau, quelques achats pour la journée de demain, une marche pour explorer la ville. On voit l’aéroport et on peut même aller sur la piste car il n’y a pas de clôture partout. On voit des gens sur la piste d’atterrissage. Relaxe ensuite à l’auberge et dodo tôt.

Bocas Del Toro 

La population de la province est de 103 072 habitants en 2002. Sa superficie est de 8 745 km2 et elle est composée de 9 îles principales. On y trouve de nombreuses plantations de banane plantain, souvent appelé l’or vert (oro verde) de l’Amérique centrale.

Christophe Colomb, à la recherche d’un passage vers l’océan Pacifique, explora cette région en 1502. Colomb donna le nom de Isla del Drago (île au Dragon) à l’île.

L’île est la plus septentrionale de l’archipel de Bocas del Toro, séparant la baie d’Almirante de la mer des Caraïbes. La capitale de la province, Bocas del Toro, y est située. Elle possède un aéroport et l’île est très touristique avec plus de 150 000 visiteurs par an.

Jour 9

Déjeuner à l’auberge, avant midi de plongée…une petite marche pour me rendre. J’essaye l’équipement et j’apprends que je vais plonger seule avec le divemaster….youppiiiiii

Première plongée: araignée, drumfish, raie, sanddiver , l’obstétrical, perle, pufferfish, parrotfish,…

Deuxième plongée: pufferfish, 8 raies, coefish,drumfish, seahorse, trumperfish, wreck – mega catamaran…. On passe sous le bateau, on fait le tour et ensuite on rentre par une fenêtre.

J’aide une dame âgée sur le bateau, elle avait de la difficulté avec son équilibre. Elle a fait du snorkeling et elle voyageait seule. Elle me demande de voir mes photos et si je veux rester prendre un verre après pour jaser. Elle me dit que j’ai une belle énergie et elle voulait me jaser des qu’elle m’a vue …c’est vraiment gentil. 

Par la suite, dîner et je me lance pour une excursion. Je cherche un vélo pour aller voir une plage de l’autre côté de l’île. Tout est loué alors je prend le bus local pour 2,50$. Pendant le trajet, je réalise que c’était de la folie faire les 22 km à vélo sur une route accidentée (des gros trous, de la roche,…) et très étroite … deux minibus passé très serrés. Arrivée à Bocas Del Drago, je dois marcher sur le bord de la plage un 15 min pour voir les starfish…. De belles plages désertes, mais arrivée à la plage des étoiles de mers …ouffff très touristiques. Je réalise que les gens sont vraiment irrespectueux de la vie marine car il y a une affiche qui dit ne pas déplacer et ne pas toucher mais les gens les prennent dans leur mains….c’est vraiment pas bons et c’est une raison de la baisse d’étoile de mer.

Retour à l’hébergement , préparation du sac de lavage, douche, relaxe avant d’aller souper dans un petit resto colombien …un repas pour 4,75 $ avec une liqueur. Marche dans le centre-ville, retour et dodo tôt.

Jour 10

Début de journée (jour de la marmotte), petit déjeuner à l’hébergement, avant-midi de plongée …une petite marche pour me rendre. J’apprends que je vais plonger seule avec le divemaster….youppiiiiii

Première plongée:cowfish, trumpetfish, angelfish, porcupinefish, squirrelfish, lionfish,drumfish, raie,…

Deuxième plongée : fireworm,Heel, lionfish, grouper, porcupinefish, angelfish,trumpetfish, barracuda, squid, wreck of a sailboat 

Je rencontre une famille super génial sur le bateau…je les revois lors d’une marche …petite jasette agréable. Je vais manger dans un petit resto pas cher et très bon et je retourne plongée en après-midi car on quitte demain. 

Pour les plongées d’après-midi, il y a 3 plongeurs avec nous.

Troisième plongée : requin, hermit le crabe, araignée, Heel, lobster, raie, angelfish,….

Quatrième plongée :fireworm, lionfish, araignée, trumpetfish, lobster, sanddiver, porcupinefish, hippocampe, cowfish, rockfish ou scorpionfish….je ne sais pas.

Je fais la rencontre de jeunes garçons super gentils et très bons … et un monsieur italien qui est très respectueux dans la plongée . A la fin des plongées, on échange nos coordonnées et je prend un verre avec le divermaster et le monsieur Italien… Vraiment de belles rencontres sur les bateaux de plongée … Je m’ennuie de cette famille de plongeurs. Retour à l’hébergement….douche et ensuite on rejoint des gens pour souper 

Jour 11

Départ de Bocas Del Toros pour se diriger vers Boquete avec quelques arrêts photos en route. Arrivée à Boquete, difficile de trouver notre hébergement encore une fois personne ne connaît. On décide d’aller dîner dans une petit café vraiment très coquet et regarder sur internet plus de précision. Nous trouvons finalement .. il est situé en arrière d’une microbrasserie. Une fois arrivée, les gens sont supers sympathiques…ils se présentent . On s’installe dans le dortoir. On fait la connaissance de deux personnes , un français qui aimerait se joindre à nous pour le monter du volcan Baru et la jeune fille n’est pas certaine. Elle décide plus tard de se joindre elle aussi. Je réussis à faire une sieste dans l’après-midi car à minuit on commence la randonnée. Je joue au ping-pong avec les gars avant le souper.

Le propriétaire nous cuisine un repas typique de Noël de Panama …vraiment bon….on refait une sieste et avant de partir sur notre hébergement, nous avons des feux d’artifices… on part donc en direction du volcan…..la suite demain 

Jour 12

Pour la bonne année 2022, quoi de mieux que de montée  la montagne la plus haut du Panama. Départ minuit pour le volcan Baru (27 km aller retour avec un dénivelé de 1700 m environ)

Dans mon sac à dos, vêtements chauds, tuques, gants, cache cou, deux litres d’eau, de la nourriture et aussi mon super appareil photo….ouf c’est lourd .

Des le départ, on commence déjà à monter … pas trop de plat. Ça commence raide…hahaha. On prend une pause au km 7…oufff on trouve cela très difficile. Je me demande si je vais survivre … Il y a du vent et il fait froid. J’ai 4 couches, ma tuque et mes gants . À une altitude de 3000 m, je commence à avoir mal au coeur….mon souper veut sortir…je ralentis mon rythme et je me demande comment je vais faire pour arriver au sommet. Le dernier km est le plus difficile mais un regain d’énergie pour arriver au sommet avant le lever du soleil. Une fois au sommet, la couleur orange, rouge du lever de soleil est magnifique… c’est magique Wow.

On est tous crevés… le spectacle vaut la montée. Il reste une dernière petite montée pour aller voir La Croix. Il faut passer dans les roches, pas trop évident quand tu sens la fatigue (pas juste de la montée mais aussi de la nuit blanche). On peut a prévoir les deux océans de ce point de vue par temps clair…la température était idéal pour voir.

La descente se fait plus vite mais nous avons l’impression qu’elle est interminable. Souffrance, découragement par moment, les mots d’église…on était à boutteeeee, c’était difficile de mettre un pied devant l’autre. Les 4 derniers km ont été l’enfer.

Nous avons marché durant 9h40 au total …presque 6h de montée et le reste pour la descente.

Retour à l’hébergement, une bière, des chips , une douche et un petit dodo. On va prendre une petite marche pour dégourdir les jambes et trouver un resto ouvert pour le 1er janvier. Préparation des bagages et dodo tôt

Jour 13

Lever très tôt 5h30 pour se rendre à l’hôpital de David 7h00 afin de faire notre test PCR. En route, un superbe levée  du soleil… A 7h01, on est en file … deuxième,…attente, enregistrement, test, tout cela en 1h…on s’attendait à plus.

Un arrêt déjeuner et on prend la direction de Rio Hato, ou on prend l’avion. Comme nous sommes tôt, on décide de faire un petit détour dans la région de Santiago, San Francisco de la Montana pour voir une superbe église mais malheureusement elle était fermée. Il paraît que l’intérieur est vraiment magnifique. L’extérieur est beau aussi.

Direction finale pour notre hébergement….pour la première fois, on a trouvé du premier coup hihihi

Une marche sur la plage, une sieste sur la plage et un souper sur la plage….oufff je suis encore fatiguée d’avoir sauté une nuit de sommeil 

Jour 14

Un matin sans cadran et un petit déjeuner inclus – hospitalité de la propriétaire- omelette, toast et fruits Wow, ça commence bien la journée ça .

On part à la découverte de deux plages beaucoup moins touristiques et tranquille. La playa …. une belle longue marche sur la plage…ma partenaire ramasse des coquilles. On trouve un poisson puff échoué sur la plage mais vivant alors notre défi est de sauver puff junior. Une première tentative en le transportant dans l’eau le plus rapidement possible. On voit les petites nageoires s’activer mais il n’a pas assez de force pour vaincre les vagues . Il revient toujours vers le rivage alors je prend les grands moyens . Avec ma gougounes à l’envers je le prend et je l’apporte beaucoup plus loin après les vagues … j’ai de l’eau au cou quand je le remets à l’eau. Et je lui ai dit: ne t’inquiète pas je vais prendre soin de te remettre loin des vagues et ensuite je lui ai dit va maintenant nage …. va rejoindre ta famille. 

On poursuit notre marche et je suis contente d’avoir pu sauver ce petit poisson. Au retour, on voit un oiseau dans l’eau mais malheureusement il était déjà mort. Une pause dîner et ensuite on va essayer de trouver la plage de sable noir …. elle est caché car elle est privé pour les riches.

Un stop au Manglar Lodge pour goûter une bière artisanale: je goûte à La pinta Del dia …une promenade pour voir la plage. On poursuit ensuite à la recherche de la plage noire…aucune chance de la voir. C’est un resort pour les riches avec gardien de sécurité et guérite à l’entrée …zut de zut

Retour à notre hébergement…il parait qu’il y a eu un crash d’avion près de la plage où on était …petit avion 5 places et on n’a pas de nouvelles des gens à bord quelques petits achats , une autre marche sur la plage. Ensuite on mange chez Mia pizza….une vraie pizza italienne…très bonne mais tabarouette immense pour une personne. Ça fera mon dîner de demain hihihi.

Ménage de la voiture, préparation des bagages, douche,….dodo tôt pour profiter de la plage quelques heures demain. Bonne nuit 

Jour 15

Levée tôt pour profiter des derniers moments avant notre départ. Contempler le levée du soleil… petit déjeuner suivi d’une belle grande marche sur la plage. 

On retourne la voiture et ensuite direction aéroport pour notre vol. Bientôt chez moi 

On enregistre nos bagages ensuite on va à l’extérieur pour manger le reste de ma pizza et prendre une bière. On a presque terminé nos bières qu’un policier vient nous dire que c’est interdit et il faut les jeter aux poubelles . On a eu droit à de gros yeux méchants … le temps de se lever et prendre nos choses … un deuxième policier vient nous voir. Je lui dis que je sais et que nous les jetons….. hihihi on a fait nos délinquantes et illégales au Panama.

On passe la sécurité, tout est ok 

Le vol bientôt

Comments are closed.